Menu de navigation
Le risque de maltraitance : osons en parler

Depuis plusieurs années, ALMA (ALlo MAltraitance personnes âgées et/ou handicapées) et la fédération UNA nationale sont partenaires dans les différents programmes menés pour prévenir la maltraitance à domicile.

Les salariés intervenant aux domiciles peuvent être témoins de situations de maltraitance ou peuvent être également maltraitants. Dans la majorité des situations, la maltraitance est due à une méconnaissance ou une incompréhension de l’aidant ou du professionnel face à la situation.

Afin de ne plus être seulement dans une posture de constat, de dénonciation et de stigmatisation UNA Nièvre a souhaité travailler directement en lien avec Madame Yvette CLOIX, Présidente d’ALMA 58 et Monsieur Pascal GAYET, formateur. Des formations ont été proposées à l’ensemble des structures du réseau afin de sensibiliser les salariés à ce sujet souvent tabou. En 2012, 181 salariés du réseau UNA Nièvre ont été sensibilisés au risque de maltraitance.

Prévenir la maltraitance : se mobiliser, alerter, une responsabilité individuelle et collective

ALMA 58, membre d’ALMA France, historiquement créée pour lever « le tabou de la maltraitance » est une association d’écoute, mais aussi de conseils et de suivi, animée par une équipe de bénévoles pluridisciplinaires.

La maltraitance des personnes âgées et/ou handicapées reste un phénomène inacceptable dans notre société. Elle recouvre des situations complexes allant de négligences à des actes de violences. Nous citerons entre autres, les privations des aides à la vie quotidienne (toilette, alimentation, abandon de la personne), les abus de confiance, les extorsions d’argent, les atteintes aux droits et à la dignité de la personne, le manque de respect, le manque de soins ou des soins inadaptés et les violences physiques (coups, blessures, abus sexuels...).

C’est pourquoi la Fédération ALMA France s’est engagée dans des actions d’information et des sessions de formation pour les bénévoles mais aussi en direction des professionnels en charge des personnes vulnérables et dans une démarche de prévention.

En appelant ALMA 58 au 03 86 59 06 49 ou le numéro national 39 77, les témoins ou les victimes de maltraitance seront mis en relation avec des personnes formées à l’écoute, la confidentialité étant garantie et une réflexion interdisciplinaire précédant toute action. A leur demande et avec leur accord, des conseils et un appui adaptés leur seront proposés par des professionnels sociaux, médicaux ou juridiques...

Chacun peut être témoin au sein de sa famille, de son entourage, de son voisinage, ou dans le cadre de son exercice professionnel de situations de maltraitance. Le signalement n’est pas une dénonciation, mais l’alerte est une obligation. Ne rien faire peut dans certains cas engager la responsabilité pénale des témoins.

Il faut, ensemble, s’inquiéter des abus exercés sur les personnes âgées, agir avec connaissance, compréhension et tolérance. Le réseau ALMA travaille en relation avec les services publics en charge des personnes âgées pour les protéger mais ne se substitue à aucun service administratif, social, médical ou juridique. Nul ne peut se résoudre à un fatalisme qui conduirait à penser « qu’on ne peut rien faire puisqu’ils sont vieux ».

Confidentialité, impartialité et respect sont les valeurs ALMA.

Quatorze structures du réseau UNA Nièvre ont fait participer leurs salariés aux formations proposées. Nous avons recueilli le témoignage de quatre aides à domicile de la Mutualité Française Bourguignonne SAAM (Services des Soins et d’Accompagnement Mutualistes), antenne ATOME Prémery (Contact : 0825 007 482).

Nicole : l’expression « aide à domicile » est trompeuse… elle semble indiquer que notre mission serait de tenir une maison propre. En réalité, notre travail va beaucoup plus loin, nous assurons un réel service à la personne, tant sur le plan physique que psychologique. L’aide à domicile est souvent la seule personne qui viendra voir la personne âgée dans la journée, voire dans la semaine et ceci, sur une longue période.

Céline : dans le cadre de mon métier, je n’ai aucune hésitation à donner l’alerte dans une situation de maltraitance. Je me sens plus professionnelle après les formations pour gérer une situation d’urgence et apporter les informations utiles à la victime.

Françoise : personnellement, je suis maintenant plus attentive à toutes les négligences possibles dans le travail d’aide à domicile, comme par exemple le manque d’aide pour les activités du quotidien.

Sandrine : les formations m’ont permis de mieux identifier les situations de maltraitance et de mieux réagir lorsque je vais y être confrontée.


Recherche

UNA Nièvre
10 rue Faidherbe - 58000 Nevers
Tél. : 03 86 71 60 58
Fax : 03 86 71 60 59